Croisières MaritimesCroisières Maritimes
Mot de passe perdu?

Guide Croisières Grand Nord Arctique

Guide des Croisières Grand Nord Arctique

Le Grand Nord Arctique: rencontres intimes avec la faune, paysages divers et beauté naturelle exquise.

Les régions les plus escarpées, les plus isolées, les plus isolées et les moins explorées du monde attendent de leur côté la plus riche expérience de voyage jamais vécue. Pionniers, nature ou liste d’envies, nous avons une aventure en croisière arctique pour vous. Vaste et spectaculaire, l'Arctique s'étend de l'Extrême-Orient russe au Spitzberg, en passant par la Norvège arctique. Couverts de banquise presque toute l’année, c’est pendant les courts mois de l’été que nous avons l’occasion d’observer la diversité des paysages, la faune inhabituelle et les peuples inuit que l’Arctique peut offrir. Qu'il s'agisse d'une aventure dans l'histoire, d'une exploration des merveilles de la nature ou d'un regard sur des cultures rares et étonnantes, il existe un voyage pour tous au pays du soleil de minuit. Choisir parmi les croisières dans les différentes régions arctiques, dont le Groenland, le Spitzberg, l'Islande et l’Extrême-Orient russe assurent des moments exceptionnels. La meilleure exploration de l'Extrême-Arctique est de juillet à septembre, alors que la banquise se retire. Des ponts d'immenses brise-glace aux navires de croisière de luxe en passant par les navires de recherche convertis à 50 passagers, il y a beaucoup à explorer. Des ours polaires, des morses, des phoques et même des renards arctiques hantent la banquise, tandis que des millions d'oiseaux de mer se reproduisent et élèvent leurs petits sur des corniches et des îles stériles. Des villages éloignés, des icebergs, des paysages magnifiques et des sites historiques garantissent des vacances inoubliables. Un des endroits les moins bien compris de la planète, l’Arctique fascine, surprend les visiteurs depuis des décennies. Largement inhabité, le paysage arctique change constamment, au fil des saisons. Un paysage sauvage où les ours polaires traquent la glace et les baleines évoluent dans les profondeurs. Tous ces éléments font de l’Arctique l’un des sites les plus remarquables et les plus inoubliables de la planète. Vous pouvez vous attendre à une expérience unique: un monde de glace, de mer, de neige et de roches, où les créatures se déplacent au-dessus et en dessous du paysage.    

CONSEILS VESTIMENTAIRES

  • • Couche de base: Le travail de la couche de base consiste à stimuler la chaleur de votre corps et à la piéger, tout en absorbant l’humidité pour vous garder au chaud et au sec. Lorsque vous recherchez une excellente couche de base, vous découvrirez sans doute de nombreux nouveaux tissus pour conserver la chaleur de votre corps tout en évacuant la transpiration. Quel que soit le tissu que vous choisissez, assurez-vous que votre haut et votre bas soient assez longs pour couvrir vos membres et suffisamment confortables pour les porter toute la journée. La laine mérinos est toujours l'un des meilleurs tissus pour les couches de base mais évitez absolument le coton qui absorbe la transpiration comme une éponge.
  • • La couche intermédiaire: Vous devriez viser deux couches intermédiaires extensibles avec un leggings chaud et un haut à manches longues à porter au-dessus de votre couche de base, ainsi qu'un pull / un polaire et un pantalon d'hiver isolé . Emportez quelques polaires pour pouvoir les superposer facilement si votre tolérance au froid n’est pas aussi élevée que vous l’aviez imaginé.
  • • La couche externe: C’est généralement une couche imperméable et coupe-vent qui vous protège contre les éléments. Les vestes peuvent être assez complexes, surtout si vous ne savez pas à quel point il fera chaud. Vous aurez besoin d’une veste imperméable de base pour les journées les plus chaudes lors de vos randonnées. Les jours les plus froids cependant, ou lorsque vous vous tenez debout sur le pont face au vent, vous aurez besoin d’un parka bien épais pour garder au chaud. Vous serez surpris de voir à quel point il peut faire froid sur le pont lorsque vous êtes simplement debout et que vous observez la navigation. Sur les croisières expéditions, regardez le logo Parka. En effet si celui-ci se trouve sur le programme, cela signifie que cette veste vous sera fournie à bord.
  • • Des bottes imperméables bien isolées et antidérapantes. Elles doivent être souples, durables, isolées et confortables avec une semelle en caoutchouc . Comme pour le Parka, si vous voyez le logo sur le programme, cela signifie que ces équipements sont fournis à bord.
  • • Les chaussettes: En raison du froid de l'Arctique, choisir des chaussettes appropriées est tout aussi important que votre choix de bottes. À bord de votre navire, vous pouvez porter des chaussettes standard. Lors des sortis à terre, vous devrez porter deux paires de chaussettes à haut pouvoir absorbant. Une paire intérieure et une paire thermique épaisse. Soyez prudent avec leur superposition cependant, porter deux paires de chaussettes peut causer une certaine constriction. Assurez-vous que vos chaussettes thermiques sont sans couture pour éviter les irritations et les ampoules. Évitez les chaussettes en coton à tout prix!.
  • • Les gants: Pour les gants intérieurs, nous vous recommandons d'éviter le coton! Cela limitera le mouvement et empêchera l'humidité de s'échapper. Au lieu de cela, nous suggérons d’acheter une paire de gants intérieurs en laine ou en synthétique de bonne qualité.Ceux-ci ont d’excellentes propriétés et seront très utiles lorsque vous devez déplacer vos doigts autour des boutons de l’appareil photo. Pour les gants extérieurs, nous vous recommandons d’acheter des gants épais et bien doublés. Il est extrêmement important que vos gants extérieurs soient de bonne qualité et qu’ils conservent la chaleur. Recherchez l’imperméabilisation de base, puis procurez-vous une paire dans laquelle vous vous sentez bien et qui ne restreint pas les mouvements.
  • • Bonnet: Saviez-vous que nous perdions jusqu'à 20% de la chaleur de notre corps par la tête? Il est donc essentiel de garder la tête au chaud dans le froid de l’Arctique. Le bonnet doit également couvrir les oreilles qui sont très sensibles au froid comme le reste de nos extrémités. Bien que de nombreuses polaires et vestes soient équipées de capuches intégrées, ce n’est souvent pas la meilleure solution si il ne pleut pas. De plus, Les capuches peuvent limiter les mouvements , vous empêchant ainsi d'obtenir les meilleures vues sur la faune et les paysages. Un bon bonnet fonctionnera beaucoup plus efficacement et vous apportera de la chaleur sans compromettre votre potentiel visuel.
  • • Lunettes de soleil: Dans l'extrême nord de l'Arctique, les reflets du soleil sont importants. Ne soyez pas dupé par le froid. Les niveaux des UV dans sont incroyablement élevés et le port de lunettes de soleil est très important. C'est d'autant plus vrai lorsque vous êtes exposés aux reflets de la neige, de la glace et du soleil de la mer. Les coups de soleil sont fréquents, même par temps nuageux.
  • • Crème solaire: Bien que cela puisse paraître étrange, les conditions froides de l'Arctique ont en réalité une forte intensité d'UV. La latitude de l'extrême nord et la réflexion de la neige peuvent donner à votre peau un coup de soleil très rapidement. Nous recommandons toujours un facteur FPS supérieur à 30 pour toutes les randonnées à terre. Une excellente option de crème solaire est P20.
Accessoires
  • • Un Appareil photo et/ ou camé: Vous allez dans l'un des paysages les plus grandiose de la planète et habité par une faune magnifique et des paysages exceptionnels! Un sac photo étanche est une bonne assurance avec les trajets en Zodiac® lors des croisières expédition .
  • • Jumelles: Particulièrement utiles pour repérer la faune et les oiseaux de mer depuis le navire. Une petite paire compressible est préférable
  • • Bâton de marche: fortement conseillé
  • Croisières expédition 

    Embarquez pour une croisière d’expédition à travers l’Océan Arctique et vivez avec une nature sauvage qui fait véritablement l’objet de légendes et qui sert d’arène pour l’aventure depuis les premiers jours de la découverte du monde. Les croisières d’expédition dans l’Arctique vous donnent non seulement l’occasion de voir certaines des régions et des animaux les plus exotiques de la Terre, mais également de vous adonner à des activités polaires exaltantes qui vous plongeront dans le monde fascinant de l’Arctique. Au cours de votre croisière d’expédition, vous pourrez explorer l’Arctique en Zodiac®</sup, en faisant route vers le littoral. L'Arctique est une grande région. Pour cette raison, il existe de nombreux types de navires de croisière. Le type de navire d’expédition sur lequel vous choisirez de naviguer influencera considérablement la magie de votre voyage.

    Bien que cela puisse sembler étrange, la taille du navire influe grandement sur la forme et les sensations de votre croisière. Les plus gros navires offrent de nombreux conforts que les plus petits ne peuvent égaler. Cependant, les plus petits offrent moins de temps d'attente pour les excursions en zodiac et l’accès à des endroits isolés inaccessibles au plus gros.
    Arctique Spitzberg paysage zodiac

    author-image
  • Sur la trace des grands explorateurs

    Les noms et les réalisations de célèbres explorateurs des régions polaires sont bien connus et l'histoire de l'exploration polaire est riche en récits d’aventures pleines de courage et d'endurance, de triomphes et de tragédies. De Sir Ernest Shackleton, dont le courage et le dévouement ont été exemplaires, au mystère séculaire de la malheureuse expédition de Franklin, les explorateurs polaires ont continué à intriguer. Bon nombre de nos croisières vous rapprocheront des réalisations des plus célèbres d’entre eux.

    Arctique sur la trace des explorateurs

    author-image
  • Le Groenland

    Le Groenland est le meilleur endroit pour explorer les lumières du nord, où se trouvent les glaciers et les icebergs les plus prolifiques du monde, les inuits et le berceau du kayak.

    Arctique Groenland Ilullisat

    author-image
  • L'Islande

    Située juste au-dessous du cercle arctique dans l'océan Atlantique nord, l'Islande est la deuxième plus grande île d'Europe et doit son existence à de nombreux volcans qui ont fusionné à la suite de diverses éruptions.

    Arctique Islande Seljalandsfoss

    author-image
  • L'Archipel de Svalbard

    Svalbard est sans aucun doute la destination de croisière la plus populaire dans l'Arctique. Les paysages magnifiques et la faune épique attirent chaque année les voyageurs. Le Spitzberg est la plus grande île de l'archipel Éloignée et intacte, c'est un terrain de jeu pour une faune captivante.

    Arctique Spitzberg Svalbard

    author-image
  • L’Extrême-Orient russe

    Au débarquement et au grand bonheur des naturalistes à bord, vous aurez la chance de voir la terre s'animer de couleurs alors que les fleurs sauvages arctiques recouvrent le paysage. Les ornithologues amateurs apprécieront les rares occasions d’entrevoir les macareux huppés, les macareux cornus, les guillemots et bien d’autres. Il sera possible de voir au moins 40 espèces différentes d’oiseaux qui pêchent, nichent et habitent cette région.

    Arctique Extreme Orient russe kamtchatka

    author-image
  • Les Inuits et les légendes

    Inuits, le mot signifie «hommes» en langue inuit, sont traditionnellement des chasseurs de subsistance, vivant principalement de produits provenant de baleines, de morses, de caribous, de bœufs musqués, de renards arctiques, d'ours polaires et de phoques. En 2012, 89% de la population totale du Groenland était composée d'Inuit. Cependant, il existe trois grands groupes inuits distincts: Inughuit, Tunumiit et Kalaallit. Environ 10% des Inuits vivent dans des régions éloignées et chaque groupe parle sa propre langue. Chaque culture de l'histoire humaine a développé un certain type de folklore, et la plupart de ces histoires étaient censées expliquer les peurs de l'inconnu. Pour les anciens Inuits, leur créature mythologique à craindre était appelée le Qallupilluk. Ce mot se traduit par monstre, et les récits sur ses actions horribles ont été utilisés pour empêcher les enfants d'errer loin. Selon les premières légendes, Qallupilluk vivait sous l’eau, et on disait que ce mélange tordu de figure à la fois humanoïde et monstre traînait les enfants dans une fosse glacée.

    Arctique Groenland enfant Inuit

    author-image

A Découvrir

La Faune dans le Grand Nord Arctique

arctique islande renard arctique
Les renards mangent à peu près tout ce qui peut avoir des pattes. Pendant l’été, les rongeurs constituent souvent la majeure partie de leur régime alimentaire, mais ils s'attaquent également aux oiseaux, aux œufs et même aux bébés phoques. Le fait que leurs manteaux changent de couleur tout au long de l'année signifie qu'ils sont toujours camouflés et capables de se faufiler sur une proie. Avec ses oreilles larges mais courtes, un renard arctique peut entendre sa proie se déplacer sous la neige. Une fois qu'il aura localisé son prochain repas, le renard bondira droit sur sa victime. À l’automne, ils s’efforceront de stocker leur graisse corporelle en augmentant leur poids jusqu’à 50%. En hiver, lorsque la nourriture devient de plus en plus rare, les renards suivent souvent les ours polaires et récupèrent ensuite ce qu'ils peuvent une fois que l'ours a terminé son repas.
Arctique Stern
Les sternes arctiques vivent dans de grandes colonies et ont un certain nombre d'appels sociaux, notamment des appels qui les identifient à d'autres oiseaux. Les sternes arctiques sont farouchement défensives dans leur nid, attaquant les envahisseurs, y compris les humains en leur picorant la tête. En fait, ils sont si féroces que d’autres espèces d’oiseaux tireront parti de leur couverture protectrice en construisant leurs propres nids à proximité.
Arctique orque
À l'échelle mondiale, les orques ont un régime alimentaire varié. Cependant, se concentrer sur un groupe d'épaulards à la fois montre que leur régime alimentaire et leurs habitudes de chasse sont des plus spécialisés. Les orques ont des dents et chassent en meute, un peu comme le loup. Certains ont montré des techniques de chasse sophistiquées. Par exemple, dans les climats polaires, les membres chargent un morceau de glace à la dérive, plongeant au dernier moment, ce qui la fait basculer et tomber la proie dans l’eau, alors que les autres membres du groupe s’en saisissent. Dans d’autres régions, les épaulards ont montré des comportements distincts, travaillant ensemble pour forcer les proies à monter à la surface où elles sont assommées avec leur queue. Dans le cas d’attaques de créatures plus grandes, comme les rorquals bleus, les Orques mordent à plusieurs reprises les poursuivants jusqu’à épuisement de ces derniers. Les épaulards sont des mammifères très sociaux, vivant dans des groupes. Les structures sociales des groupes ne peuvent atteindre les niveaux de sophistication observés à un tel degré que chez les primates supérieurs comme les éléphants et les humains
Les bélugas sont très sociaux et forment des groupes de 2 à 25 membres avec une moyenne de 10 dirigés par un mâle dominant. Pendant l'été, les groupes se rejoignent, les milliers de bélugas formant des groupes massifs dans les estuaires pour la saison de mise bas. Les bélugas sont plutôt joueurs, se pourchassant, se crachant de l'eau, se frottant l'un contre l'autre, s'appelant, fabriquant des jouets avec des objets qu'ils ont trouvés dans l'eau et nageant près des bateaux pour regarder les humains. Les bélugas sont des nageurs assez lents, se déplaçant généralement à une vitesse comprise entre 3 et 9 km par heure. Ils peuvent monter à environ 20 km à l'heure, en maintenant cette vitesse pendant environ 15 minutes. La plongée de Beluga la plus profonde enregistrée était de 872 mètres. La plupart des plongées durent généralement jusqu'à 5 minutes, mais les bélugas peuvent rester sous l'eau jusqu'à 20 minutes. Comme les autres baleines, les bélugas réduisent leurs battements cardiaques afin de conserver leur oxygène. En plongée, le sang est détourné des autres organes pour maintenir l'oxygène dans les poumons, le cerveau et le cœur.
Arctique phoque marbré
Les phoques marbrés sont généralement solitaires. Ils chassent seuls et lorsqu'ils se traînent sur la glace pour se reposer, ils se séparent. La seule fois où ils se rencontrent, c'est pendant la saison des amours où ils peuvent s’installer plus près les uns des autres. C’est l’un des plus petits phoques et tire son nom des taches annelées dispersées sur son corps.
Arctique ours polaire
Les Lapons ont toujours refusé de prononcer son nom, de peur de le mettre en colère; au lieu de cela, ils parlaient des ours polaires comme étant le vieil homme au manteau de fourrure ou le chien de Dieu. Les Inuits les ont appelés les errants. Les Ket, une tribu de Sibérie, les appellent grand-père. Ce n’est qu’en 1774 que le commandant britannique C.J. Phipps les a baptisés pour la première fois comme Ursus maritimus, l’ours marin. Hommes du Nord, Russes, Danois ou autochtones, quels qu'ils soient, quel que soit le nom qu'ils ont donné à l'ours polaire, l'ont toujours fait avec respect. Ils nagent sur de grandes distances, suivant leur puissant odorat jusqu'aux ouvertures dans la glace où les phoques se rassemblent pour puiser de l'air. Ils ne sont pas assez rapides pour suivre le rythme des phoques s'ils s'échappent dans l'eau. Ils s'accroupissent donc près des trous attendant parfois des heures qu'un phoque malheureux sorte de sa tête, puis l'ours le transportera sur la glace.
Arctique morse
Depuis sa protection en 1952, la population de morses à Svalbard a augmenté régulièrement et plus de 4 000 individus y vivent maintenant. Créatures fabuleusement charismatiques, les morses sont souvent les favoris des voyageurs! Ils peuvent être vus n'importe où dans Svalbard et ont tendance à aimer traîner sur des glaces flottantes et la banquise. Les morses se rassemblent sur la banquise et sur le rivage. Habituellement, les groupes sont séparés par sexe. Les relations deviennent moins amicales pendant la saison des amours pendant laquelle les mâles se battent alors pour la domination sur un harem de femelles. Les morses peuvent se rassembler par centaines. Pendant la saison des amours, ce nombre peut atteindre des milliers.
Arctique narval
En hiver, les narvals restent dans les zones peu profondes de la baie pour se nourrir presque exclusivement de poissons qui vivent au fond des baies. Pendant les étés arctiques, ils se déplaceront dans des eaux de haute mer, ce qui augmentera leur menu pour inclure d’autres espèces de poissons comme la morue et le flétan. Les narvals plongent à 1 500 mètres de profondeur pendant la pêche et restent sous l'eau jusqu'à 25 minutes. Ces plongées, parmi les plus profondes jamais enregistrées chez les mammifères, peuvent être répétées jusqu'à 15 fois par jour. Comme les narvals n’ont pas de dents bien développées dans la bouche, on pense qu’ils aspirent leur proie et l’avalent en entier.
Les baleines à bec du Nord sont des plongeurs profonds, capables de passer près de deux heures cons »cutives sous l'eau, bien que la plongée habituelle ne dure qu'environ dix minutes. Les baleines à bec du Nord formeront de petits groupes socialisés de 4 à 20 membres. Ces groupes sont généralement séparés par sexe. Ils sont assez amicaux et curieux avec les humains.
Arctique baleine à bosse
Les baleines à bosse appartiennent à l’espèce à fanons. Se déplaçant à travers des nuages de krill ou des bancs de poissons de petite taille, ils aspirent de grandes quantités d'eau, puis repoussent l'eau à travers leurs fanons, emprisonnant le krill à l'intérieur. Parfois, les baleines à bosse vont frapper la surface de l'eau avec leur queue ou leurs nageoires pectorales afin d'étourdir leurs proies avec l'onde dégagée. Les baleines à bosse sont également de très bons chasseurs en groupe. Lorsqu’un groupe est en chasse, certains membres soufflent des bulles d’air autour d’un banc de poissons, les piégeant dans un cylindre. D'autres membres continueront à rassembler plus de poissons, tandis qu'un autre groupe l’entourera par dessous, s'assurant qu'aucun poisson ne s'échappe du fond. Les baleines à bosse font généralement tout leur repas pendant les mois d'été, et vivent principalement de leurs réserves durant l’hiver. Les baleines à bosse sont généralement solitaires et se réunissent de temps en temps pour se nourrir ou s'accoupler. D'autre part, les baleines à bosse sont considérés comme étant plutôt amicaux envers les autres types de vie marine, ayant été repérés en train de socialiser avec d'autres types de baleines et des dauphins.
Arctique baleine de Minke
Comme d'autres exemples de baleines à fanons, les baleines de Minke ou petits rorquals nagent à travers des bancs de poissons ou des zones riches en krill et avalent de l'eau, puis repoussent l'eau à travers leurs fanons afin de piéger le poisson et le krill à l'intérieur. Leurs plongées durent généralement jusqu'à 20 minutes. Afin de piéger des poissons, les baleines de Minke nagent en cercles autour d’un banc, en diminuant le diamètre du cercle jusqu’à ce qu’ils soient assez proches pour se jeter sur leur proie. Les baleines de Minke sont assez solitaires et se retrouvent généralement seuls. Ils ne manifestent pas d'habitudes de chasse coopératives comme certaines autres baleines.
Arctique cachalot
Les cachalots mangent habituellement un peu plus de 900 kg de nourriture par jour. Pour trouver leur proie et de préférence le calmar géant, ils plongent entre 300 et 1 200 mètres, même s’ils peuvent aller jusqu’à 2 km de profondeur pendant la chasse. Une plongée moyenne dure environ une heure. En utilisant l'écholocalisation pour se concentrer sur leurs proies, les cachalots génèrent une série de clics qui sont les bruits les plus forts causés par les animaux au monde. Quand ils ne se reproduisent pas, les cachalots mâles adultes vivent seuls. Les cachalots femelles et leur progéniture, cependant, se rassemblent en groupe de 20 membres maximum. Les cachalots mâles quittent généralement le groupe à l’âge de 4 ans environ, formant parfois un groupe avec d’autres jeunes mâles adultes. Ce groupe finira également par se séparer à mesure que les mâles vieillissent.
Les dauphins à nez blanc appelé aussi dauphin à bec blanc sont très sociaux, non seulement avec les autres dauphins, mais aussi avec les orques, les baleines à bosse, les baleines de Minke et les rorquals communs, avec lesquels ils se nourrissent parfois en groupe. Ils vivent et voyagent généralement par groupes de moins de 30 individus, mais ils peuvent rejoindre des groupes de 1 500 individus. Les dauphins à bec blanc sont ludiques et curieux avec les humains. Ils s’approcheront des bateaux et jouerons autour. Lors de la chasse de poissons en surface, les dauphins peuvent travailler ensemble pour regrouper les proies dans de plus petites zones, ce qui facilite leur capture. Lorsqu'ils se nourrissent seuls, ils vont au fond de l'eau pour trouver leurs proies, généralement à une profondeur maximale de 700 mètres.
Arctique Renne de Svalbard
Pendant l’hiver, le renne de Svalbard se nourrit dans les zones où la neige a moins de chance de s’accumuler comme les pentes de montagne, lignes de crête, plateaux, etc. Pendant les étés, lorsque l'accès à la nourriture est plus facile, ils passent presque tout leur temps à se nourrir afin de pouvoir accumuler suffisamment de graisse pour les aider à survivre la prochaine saison d'hiver. Les rennes de Svalbard ont tendance à former de petits groupes d'environ 5 membres pendant la saison estivale. Ces groupes peuvent se réunir en hiver, quand ils sont contraints de se rapprocher des lieux d'alimentation plus restreints. Ils sont généralement curieux avec les humains, s’approchant lentement pour les regarder.
Arctique islande macareux
Le macareux moine, également appelé perroquet de mer, l’une des trois espèces d’oiseaux plongeurs appartenant à la famille des pingouins. Ils se distinguent par leur grand bec triangulaire aux couleurs vives. Les macareux nichent en grandes colonies sur les falaises côtières et insulaires, ne pondant généralement qu’un seul œuf, dans un terrier creusé à une ou deux mètres de profondeur. Les macareux mangent une variété d'organismes marins. Ils sont capables de capturer jusqu'à 10 petits poissons successivement et de les transporter jusqu'au nid. Le macareux moine est présent sur les côtes de l'Atlantique, de l'Arctique au sud de la Bretagne et du Maine. Il mesure environ 30 cm de long, noir au-dessus, blanc au-dessous, avec un plumage gris, des pieds rouge-orange, un bec bleu-gris, jaune et rouge et des plaques cornéennes autour du bec et des paupières.
Arctique marsouin commun
Les marsouins communs sont généralement des chasseurs solitaires, mais ils sont connus aussi pour chasser en petits groupes. Les plongées ne durent généralement qu'une minute environ tout en pouvant durer jusqu'à 5 minutes. Les exemples de plongées les plus profondes enregistrées ont été relevées à 220 mètres. Ils ont de petites dents en forme de pique qui sont utilisées pour saisir leur proie, qui est ensuite avalée en entier. Dans les eaux troubles, ils utilisent l’écholocation pour trouver de la nourriture.
Arctique phoque du Groenland
Les phoques du Groenland ou phoques à selles sont des nageurs extrêmement agiles, capables d'attraper une grande variété de poissons et de crustacés. Ils peuvent rester sous l'eau pendant 15 minutes. Leurs épaisses couches de graisse les maintiennent au chaud mais servent également de source de nutrition lorsque les ressources alimentaires sont maigres. Ils ont des yeux proportionnellement grands, ce qui lui confère une excellente vision. Sous l’eau, les fentes de la narine se ferment, mais cela est compensé par l’utilisation de ses vibrisses sensibles au toucher et éventuellement aux vibrations provoquées par le mouvement de la proie. Ils sont capables de plonger jusqu'à 270 mètres de profondeur.
Chaque voyage étant différent, soumis à des conditions météo et des hasards de rencontres qui lui sont propres, les temps forts des expéditions, ainsi que la faune et la flore cités sur le site, ne représentent que des expériences possibles et ne peuvent donc pas être garantis.

Vos Escales

Le Grand Nord Arctique

Explorer l'Arctique est, à bien des égards, inimaginable. Voyager dans ce que les anciens géographes ont appelé Ultima Thule («le plus lointain») est un exploit apparemment réservé aux plus aventureux parmi nous. Pourtant, cette destination offre de rares occasions d’observer la faune, les oiseaux de mer, les baleines et les ours polaires de l’Arctique et rencontrer les peuples autochtones qui vivent au bout de la terre en explorant des terres sur lesquelles très peu de gens ont déjà marché L'Arctique est vaste, reculé et spectaculaire. Que vous soyez intéressé par la faune, la beauté des paysages, les cultures ou l'histoire de l'exploration du Grand Nord, nous avons la croisière parfaite dans l'Arctique pour vous!
Arctique paysage

Arctique Islande paysage

L'Islande

Une aventure de croisière en Islande apporte des merveilles et des expériences naturelles remarquables: le parc national Golden Circle Thingvellir, la cascade Gullfoss, le lagon Blue et le geyser Strokkur. Le paysage à explorer est tout simplement à couper le souffle. De la découverte des plaques tectoniques aux baleines à bosse d’Akureyri, le «pays du feu et de la glace» séduira tous les amoureux de la nature qui s’y rendent et, malgré les températures fraîches, l’accueil vraiment chaleureux de la population est quelque chose de spécial. L’Islande est l’un des endroits les plus peuplés de l’Arctique mais reste le pays le moins peuplé d’Europe. Reykjavik, la capitale, est une ville européenne moderne, bien qu’il existe de vastes étendues sauvages non loin des grands centres. L'Islande possède une activité volcanique et des phénomènes géothermiques importants, tels que des lacs de boue bouillonnante, des geysers, des sources thermales et même des volcans occasionnels! Vous pouvez aller vous détendre dans le "Blue Lagoon" à chauffage géothermique près de Reykjavik. L'énergie géothermique fournit une grande partie de l'électricité et de la chaleur de l'Islande. Le terrain est souvent très accidenté et volcanique étant très jeune géologiquement et relativement peu altéré. Il est possible de marcher entre les plaques tectoniques nord-américaines et européennes. La mer est riche en baleines, phoques et toutes sortes de poissons qui étaient historiquement le pilier de l'économie islandaise.

Arctique Islande Reykjavik
C’est la capitale de l’Islande. C’est une ville qui vaut la peine d’être visitée de part et d’autre, une pensée avant-gardiste très moderne et européenne, dotée de nombreux restaurants raffinés servant une cuisine islandaise et de plats plus traditionnels. Il existe de nombreux endroits où vous pouvez réserver des excursions pour une seule journée ou pour des voyages plus longs de plusieurs jours, que ce soit des randonnées à vélo, des baleines, des aventures avec la faune, de l'équitation, des excursions en 4x4 et bien d'autres qui se concentrent sur la découverte du paysage impressionnant de l'Islande. Il y a des excursions de pêche à la ligne pour pêcher le saumon, la truite, l'omble ou le poisson de mer. Vous pouvez même plonger avec un tuba entre les grandes plaques tectoniques du monde avec la plaque nord-américaine d'un côté et la plaque eurasienne de l'autre à Silfra.
Arctique Islande Akureyri
Akureyri, l’une des destinations de croisière les plus populaires en Islande, se trouve au pied du plus long fjord d’Islande, Eyjafjördur. Cette petite ville animée ne compte que 18 500 habitants. Akureyri propose une large sélection de musées, de galeries d'art, d'expositions internationales… Akureyri possède de nombreux joyaux locaux tels que la vieille ville, le jardin botanique, les sentiers artistiques et les espaces extérieurs. La ville est également un point de départ idéal pour visiter certaines des plus grandes merveilles naturelles d’Islande, telles que le lac Mývatn, les zones volcaniques de Krafla et Námaskarð et les grandes cascades de Goðafoss et Dettifoss, la plus puissante des cascades d’Europe.
Arctique Islande Eskifjordur
Eskifjörður est un charmant village balnéaire. Nommé d'après le fjord adjacent, il est situé dans la région appelée Fjords de l'est de l'Islande. Comme la mer a longtemps influencé la culture et l’industrie du village, le voyageur y aura plaisir à se promener. Outre ses bâtiments historiques et ses jetées, le hangar de pêche spacieux et attrayant de Randulff vous permettra non seulement de voir comment les pêcheurs travaillaient, mais vous pouvez même essayer de goûter au requin et au poisson séché. La région est connue pour sa nature variée et est la seule partie de l'Islande habitée par des rennes. Un certain nombre d'espèces d'oiseaux faciles à approcher constituent une attraction supplémentaire, de même qu'une variété de types de paysages qui attirent généralement les gens en Islande, tels que les glaciers, les montagnes et les sommets magnifiques, les fjords tranquilles, les vallées boisées et les belles cascades.
Arctique Groenland paysage

Le Groenland

Les croisières au Groenland longent une partie de la côte ouest ou est. Erik le Rouge est venu au Groenland et l'a nommé ainsi afin d'attirer d'autres colons gardant sous silence toute cette glace. Les vikings d'Islande ont vécu au Groenland du 10ème siècle environ jusqu'à 1500 après JC ; Jusqu'à récemment, le Groenland faisait partie du Danemark, il est maintenant autonome et se dirige vers une plus grande indépendance. Vous découvrirez une forte emprunte de la culture inuit dans tous les villages du Groenland. Les villes sont souvent des endroits colorés avec chaque bâtiment peint de couleurs vives, l’absence de clôtures et la présence de traîneaux à l'extérieur des maisons. Il n'y a pas de routes entre les villes du Groenland, les distances sont trop grandes et le terrain trop accidenté. Les transports entre les villes se font par mer. Le Groenland est l'endroit le moins peuplé et habité de façon permanente de la planète. La côte ouest du Groenland abrite la plus forte concentration d'icebergs de l'hémisphère nord. Les structures de glace colossales abondent. Il y a des fjords et des glaciers spectaculaires. On peut voir des ours polaires, des bœufs musqués, des rennes, quatre espèces de phoques, des baleines, des morses, des renards arctiques et des oiseaux de mer autour de la ceinture côtière verte dépourvue de glace permanente, bien que la neige la recouvre toujours en hiver.

Arctique Groenland Ilullisat
Le glacier d'Ilulissat et le glacier de Sermeq Kujalleq, près d'Ilulissat, ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2004, c'est vraiment l'une des merveilles du monde. Le glacier est le plus productif de l'hémisphère nord. Il glisse environ 40 kilomètres cubes de glace chaque année dans l'étroit fjord, libérant chaque jour d'énormes icebergs qui ensuite flottent dans la baie Disco. 10% de la glace qui s'écoule des calottes glaciaires du Groenland provient du glacier de Sermeq Kujalleq, le plus rapide du monde se déplaçant à 40 m par jour.
Arctique Groenland Nuuk
C’est la capitale du Groenland et la plus grande ville du pays avec un peu plus de 16 000 habitants, soit près du quart de la population du pays. Il y a un certain nombre de musées ici qui valent la peine d'être visités pour leurs artefacts historiques et culturels, y compris les momies découvertes en 1972. On y trouve de l'art historique et contemporain, y compris des spectacles. Nuuk attire de nombreux touristes et constitue souvent le point de départ ou d’arrivée des croisières. De nombreuses activités y sont proposées: observation des baleines, voile, randonnée, ski, pêche, kayak, etc.
Arctique Groenland Tasiilaq
La plus grande communauté de la côte Est du Groenland avec une population d'un peu plus de 2 000 personnes. C’est une ville particulièrement attrayante, traversée par un ruisseau qui attire les pêcheurs locaux pendant les mois d’été où le ruisseau rencontre la mer. En suivant le ruisseau à l'intérieur des terres, vous arrivez à la "Vallée des fleurs" qui porte bien son nom et d'une manière plus convaincante que vous ne l'imaginerez peut-être pour l'Arctique. Il y a beaucoup de possibilités de promenades dans les collines et les montagnes environnantes depuis la ville.
Arctique Groenland Qaanaaq
La ville la plus au Nord du Groenland, une petite communauté d’environ 650 habitants et quelques villages environnants. La colonie date de 1953, date à laquelle les habitants ont été déplacés de la nouvelle base aérienne américaine de Thule. La saison de traîneau à chiens dure plus longtemps ici que partout ailleurs au Groenland, en raison de la couverture neigeuse et de la glace persistante.
Arctique Groenland Uummannaq
Ville de la côte Ouest du Groenland située dans un fjord du même nom, et située sur une île du fjord avec une montagne impressionnante et imposante qui culmine à 1170 m. La montagne Uummannaq est souvent décrite comme en forme de cœur et est très impressionnante.
Arctique Groenland Kangerlussuaq
Le plus grand aéroport commercial du Groenland se situe au bout d'un spectaculaire fjord de 170 km sur la côte ouest. De nombreux visiteurs arrivent ou quittent le Groenland par voie aérienne à Kangerlussuaq et des navires de croisière peuvent également commencer ou terminer leur voyage ici. Le long fjord est très beau, même si la descente est parfois partiellement nocturne en raison de l'itinéraire, mais les jours sont long en été. La ville compte environ 500 personnes qui occupent principalement des emplois liés à l’aéroport ou au tourisme. La ville est en quelque sorte une plaque tournante pour accéder à la calotte glaciaire. Il existe également de vastes zones de montagne libres de glace très porche.
Arctique Paysage Spitzberg

L'Archipel de Svalbard - Le Spitzberg

Le Spitzberg est la plus grande île de l'archipel de Svalbard, située à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord. Éloigné et intact, c’était le XVIe siècle qui abritait des stations de chasse à la baleine et un point d’arrivée pour de nombreuses expéditions au pôle Nord. C'est un terrain de jeu pour la faune, avec le majestueux ours polaire au sommet de la chaîne alimentaire, avec des milliers d'oiseaux de mer migrateurs nichant sur les falaises côtières, ainsi que des morses, des baleines et de nombreux phoques.

Arctique Spitzberg Longyearbyen
Longyearbyen est la capitale de Svalbard et le centre d'activité de l'archipel. Vous y trouverez des magasins, des restaurants, des musées fantastiques et de nombreuses motoneiges! La plupart des croisières à Svalbard commencent ici.
Arctique Spitzberg Kongsfjord Ny Alesund
Située sur la principale île du Spitzberg, Ny-Ålesund est une ville de recherche. Détenue et gérée par la société Kings Bay, la ville abrite des installations de recherche pour 10 pays et est tout à fait fascinante à visiter dans le cadre de votre voyage.
Arctique Spitzberg glacier de Monaco
Le glacier de Monaco est un immense glacier qui se jette dans le Liefdefjorden au Spitzberg. Lorsque les icebergs se détachent du glacier, vous assistez à un spectacle incroyable.
Arctique Spitzberg Glacier du 14 Juillet
Le 14e Julibreen, également connu sous le nom de Glacier du 14 juillet ou Fjortende Julibreen, est un magnifique glacier qui se trouve dans le nord-ouest du Spitzberg. D'une longueur totale de 16 km et d'une superficie totale d'environ 127 km2, le glacier connu sous le nom de 14e Julibreen repose sur le Haakon VII Land à Spitsbergen. Le glacier, qui culmine à plus de 30 mètres au-dessus du niveau de la mer, porte en réalité une foule de noms en fonction de la nationalité de la personne à qui vous demandez. Le glacier lui-même est bleu-blanc, contrastant avec les montagnes sombres et escarpées qui s’élèvent de chaque côté. Les icebergs et les plus petits morceaux de glace flottants deviennent des lieux de repos ou passage pour des animaux comme les phoques et les ours polaires, et hébergent des hordes d'oiseaux, les mouettes tridactyles étant particulièrement dominantes dans la région.
Arctique Extreme Orient russe kamtchatka

L’Extrême-Orient Russe

«Je me souviens encore de la crainte que j'ai ressentie à l'île Kolyuchin, quel endroit magnifique. Nous avons atterri la nuit et à cause du soleil de minuit, il faisait encore jour. Nous nous sommes assis au milieu de centaines de milliers de macareux nicheurs, à crête et à cornes. Nous avons regardé la falaise pour les regarder se nourrir, et les bavardages des mouettes tridactyles qui vont et viennent. Nous avons erré dans un cimetière d'anciens crânes de morse laissés lors les jours de chasse. Et puis il y avait les fleurs sauvages apportant des couleurs vibrantes au paysage rocheux. C'est un peu le paradis du nord. ”(Lynn Cross) Ces voyages offrent des occasions uniques d’explorer les environs éloignés et riches de culture de cette Russie. En traversant la côte de la Tchoukotka Pennisula, à travers le détroit de Béring, les passagers se voient proposer un voyage unique et historique. Le détroit de Bering lui-même rend hommage à la remarquable expédition du commandant Vitus Bering, commandant de navire danois qui était au service du Tsar Pierre le Grand, au XVIIIe siècle. Ce passage étroit séparant les continents asiatique et américain constitue un canal migratoire pour un grand nombre d'oiseaux de mer et de baleines. Les passagers apprécieront de se rassembler sur le pont en gardant les yeux ouverts et les jumelles prêtes observer la baleine grise, le petit rorqual et, parfois, le béluga.

Arctique Extrême-Orient Russe île wrangel
L’île de Wrangle, une étape populaire de ces expéditions, est réputée pour sa faune fabuleuse. Selon le débit de la glace, vous aurez une chance de voir les ours polaires qui nichent ici en hiver, ainsi que le morse avec leurs défenses qui claquent. Le bœuf musqué et le renne se développent également sur l’île Wrangle, tout comme les oies de toundra.
Arctique Extrême-Orient Russe Kamchatka
La ceinture de feu du Pacifique se manifeste dans de nombreux endroits au bord de l'océan Pacifique, mais nulle part aussi dramatiquement que dans l'Extrême-Orient russe. Le long de l’une des limites de plaque les plus actives au monde, l’activité volcanique et géothermique qui en résulte ont créé un paysage unique et étonnant. Les remontées des failles profondes formées par cette action et les courants autour des nombreuses îles créent des conditions idéales pour les oiseaux de mer et les cétacés. Par conséquent, la région est l'une des plus riches du monde, à la fois en termes de nombre d'espèces visibles et de leur abondance. Pour de nombreux ornithologues, le point culminant est sans aucun doute les pingouins et, au cours de notre voyage, il est possible d’observer jusqu’à quatorze espèces, dont des macareux huppés et cornus, des perruches, des macareux rhinocéros, ainsi que des Guillemots à lunettes etc…